Dimanches en série #2 - Westworld

Publié le par Picou Bulle

Dimanches en série #2 - Westworld

Le dimanche, c'est le jour parfait où buller et prendre un peu de temps pour soi. Pas toujours facile avec des petits...mais pendant la sieste, si on est chanceuse,  ou quand arrive enfin l'heure de leur gros dodo du soir, on trouve toujours un peu de temps pour une bonne série avant de s'endormir comme une mémé sur le canapé.

La dernière fois, je vous ai présenté la comédie The last man on earth, remède parfait contre la morosité et le froid hivernal.

Cette fois-ci, on part pour un western...Oui, mais pas n'importe quel western!

Pas de spaghettis à l'horizon, ce sera un western de science fiction, un excellent western moderne, voire même futuriste. Ici, gros coup de coeur pour...

WESTWORLD

Dimanches en série #2 - Westworld
  • L'histoire :

    A Westworld, immense parc d'attraction dernier cri, les riches touristes d'un futur plus ou moins proche viennent en nombre dépenser des fortunes pour revivre "pour de faux" le frisson de la conquête du Grand Ouest américain, comme s'ils y avaient été.
    A Westworld, tout a l'air vrai, jusqu'au moindre détail. Pourtant, en réalité, tout est faux. Les habitants du parc, les "hôtes" ne sont en effet que des androïdes hyperréalistes, chargés d'entretenir l'illusion, et de divertir au mieux les visiteurs suivant de nombreux "scénarios" pré-établis. Et puis surtout, à Westworld, tout est permis aux visiteurs - s'amuser, interagir...et même céder à tous leurs fantasmes, des plus lubriques aux plus noirs, sans aucune conséquence. 
    Mais en coulisses, les ingénieurs et techniciens qui tirent les ficelles de ce monde miniature commencent à constater de plus en plus de bugs dans le comportement des androïdes du parc, et se mettent à douter : et si les androïdes n'étaient plus QUE des robots?...

     
  • Pourquoi j'ai aimé?

    Annoncée à grand renforts de marketing comme la seule série capable de dépasser l'ampleur, tant qualitative que commerciale, de Games of Thrones (qui va bientôt s'achever) Westworld avait en effet tout pour plaire, déjà, sur le papier.

    Son réalisateur principal, Jonathan Nolan (le frère de Christopher, réalisateur surdoué d'Inception, The Dark Knight ou Interstellar) ; son casting 4 étoiles (Anthony Hopkins, Ed Harris, Thandie Newton...et des comédiens moins connus mais tout aussi bons) ; des paysages sublimes, dignes des plus grands westerns, des costumes soignés, et surtout un budget pharaonique, qui laisse à voir l'ampleur des espoirs placés dans la série.

    Autant dire que la barre était placée très haut - mais je n'ai pourtant pas été déçue!

    Dès le premier épisode, le, ou plutôt les décors, sont placés. Le plus premier degré, celui du parc - ouest Américain grandiose, ambiance western et saloon, beauté d'un monde aussi parfait que superficiel ; et le second, plus sombre, celui des coulisses, techniques, froides, tout en filtres bleus et lumières blafardes, cloisonné par des vitres.

    La musique tient également la barre haute, notamment les reprises de tubes pop-rock récent au piano de saloon, qui donnent une vraie identité musicale à la série et sont un discret et intelligent rappel que ce far-west en toc est en fait contrôlé par la modernité extérieure.

    Montant peu à peu en puissance, l'intrigue originale, intelligente, et surprenante, réussit le tour de force de parfaitement lier la vie du parc et celle de ses coulisses, deux univers pourtant si différents, au service du récit.

    En plaçant à la même importance les personnages "androïdes" et les "vrais", et en développant habilement des thèmes pourtant complexes comme l'intelligence artificielle et les dangers de la science contre la morale, le récit nous amène à nager en eaux troubles et à douter de tout - pour réussir à nous surprendre là même où nous n'avions pas cherché.

    Je ne spoilerai rien, ça perdrait de son sel - parce que vous aurez bien compris qu'il n'y a rien de plus agréable que de se perdre dans les dédales du labyrinthe de Westworld.

    ***
  • Pour en savoir plus...
    Bande annonce et présentation détaillée sur
    Allociné -->
    Westworld
    Science-fiction, USA, 2016, Format 52mn.
    Avec Ed Harris, Anthony Hopkins, Evan Rachel Wood, Jeffrey Wright, Thandie Newton...

    Saison 1 diffusée sur OCS en France, et sur HBO aux USA.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Séries TV, Culture

Commenter cet article

Happynewmom2015 30/01/2017 22:35

Je suis en plein dans cette série en ce moment :)

Picou Bulle 31/01/2017 08:08

J'espère que tu apprécie autant que moi! C'est mon coup de coeur de l'année !

Maman BCBG 30/01/2017 11:39

Ah mais ça a l'air génial!!!! Je suis sûre que le thème plaira à mon mari (on avait bien aimé Real Humans, une série suédoise qui posait aussi la question des androïdes...super, même si la qualité a décru au fur et à mesure des saisons). Merci pour la découverte!

Picou Bulle 30/01/2017 11:48

Si vous avez l'occasion de récupérer les épisodes, foncez tête baissée! Tout est de grande qualité, reste à accrocher à l'ambiance, les goûts et les couleurs varient mais c'est vraiment top!