Combien de temps entre deux enfants? Le temps qu'il faut!

Publié le par Picou

complices

Mes picoucinettes, et cet écart d'âge parfait pour moi qui les rend si complices.

En lisant l'autre jour les doutes de Clarisse des Délices de Framboise, sur son désir d'avoir rapidement un autre enfant après son premier bébé, je me suis interrogée sur l'écart d'âge "idéal" entre deux enfants.

Alors, autant commencer par là : cet écart idéal, il n'existe pas.

Déjà, évidemment, parce qu'on ne fait pas toujours tout comme on veut, la nature ayant toujours le dernier mot.

Ce n'est pas parce qu'on a une idée précise du bon timing en tête, que ça se passera comme on veut, déjà parce que ça ne marchera pas forcément tout de suite, ou parfois même pas du tout.

Pour notre première fille, mon mari et moi nous sommes lancés, comme beaucoup d'autres, après notre mariage.

L'envie d'un enfant était là depuis longtemps, et ce sont pas des convictions, mais des aspects "pratiques" qui nous ont décidé à nous lancer à ce moment là.

Après notre mariage, pour ne pas être embêtée le jour J et pouvoir être canon dans ma robe et picoler un peu ; et même après notre voyage de noces, pour ne pas risquer de me retrouver nauséeuse, à des milliers de km, sans pouvoir en profiter pleinement.

Et nous avons eu la chance de voir le fameux petit trait bleu seulement 2 cycles après mon arrêt de contraception, exhaussant nos souhaits - mais nous n'en savions rien alors, et ça aurait pu prendre bien plus de temps ou même ne pas marcher, d'autant plus qu'après 30 ans, la fertilité peut commencer à baisser chez  certaines femmes. 

bientot-bebe

Et puis, au delà de la nature, il y a aussi les aléas de la vie, qui ont leur rôle à jouer sur l'arrivée d'un enfant.

Par exemple, pour notre petite 2ème, nous avions tout bien calculé, en voulant faire en sorte que notre grande commence à aller à l'école, à peu près lorsque notre 2ème viendrait au monde. J'avais même fait un rétro-calcul pour deviner à peu près la date de conception idéale (oui, je sais je suis TRES organisée!).

Mais voilà, entre temps, alors que bébé 2 n'était encore qu'un lointain projet, j'ai manqué de me faire licencier. Une période difficile, où j'ai cru pendant 2 mois de négociations que j'allais me retrouver au chômage, avant que je ne soit finalement amenée à juste changer de poste.

Comme vous vous en doutez, pendant ces 2 mois de flottement où je me croyais bientôt à la maison, ma motivation professionnelle n'était pas au beau fixe, alors nous avons décidé de lancer ce fameux petit deuxième en avance (quitte à être au chômage, autant faire le bébé à cette période) (et le bonus - je vous laisse imaginer le plaisir que j'ai finalement eu à dire à ma boîte, qui m'a fait ce sale coup, que j'allais finalement leur imposer un congé mat!)

Le nouveau petit trait bleu (rose, en fait!) s'est alors fait attendre quelques mois de plus que la première fois.

Juste assez pour commencer à nous poser plus de questions et nous rappeler qu'on ne peut pas tout contrôler. Au final, ma Bouclette est née en janvier - soit bien entendu pile sur le mois que je souhaitais pourtant éviter pour une naissance. 

Comme pour nous, l'environnement peut impacter grandement le moment de se lancer - des difficultés financières, une situation familiale compliquée, des soucis logistiques, une période professionnellement chargée...

Il y a tellement d'éléments indépendants de notre volonté qui peuvent influencer énormément à la fois notre envie d'enfant,  et nos possibilités de nous lancer pour de bon.

famille

Au delà de ça, il y a aussi une certaine pression sociale qui entre en jeu, qu'on le veuille ou non.

Parce qu'il est plutôt mieux vu de "prendre le temps", d'attendre avant de faire un nouvel enfant, pour ne pas passer pour la poule pondeuse irresponsable qui va s'arracher les cheveux avec deux enfants trop rapprochés qu'elle ne saura -forcément- pas gérer.

Ou au contraire aussi, parce qu'il est aussi plutôt mal vu de trop attendre entre 2 enfants, de vouloir se laisser le temps, de ne pas vivre qu'au travers de ses enfants. Et les fameux "Alors, c'est pour quand le prochain?" se font alors de plus en plus pressants, même parfois vraiment intrusifs.

L'écart "idéal" entre deux enfants, l'opinion publique l'envisage en général de 2-3 ans environ. 

Que le premier soit déjà un peu grand, un peu autonome, lorsque le deuxième arrivera.

Et j'avoue qu'en ce qui me concerne, ces 2-3 ans de différence, c'est en effet le temps idéal. J'ai tellement aimé mes grossesses, que si je m'écoutais, je referais un bébé tout de suite!

Mais après...il y a la vraie vie, derrière...Les premiers mois de bébé, je trouve ça super, même avec la fatigue - on est dans son petit cocon de douceur, bébé dépend tellement de nous, c'est grisant et on ne se rend pas encore compte de l'après. 

Avant d'avoir des enfants, je croyais que les premiers mois d'un enfant étaient les plus éprouvants - je sais maintenant que ce n'est pas vraiment le cas. Très vite bébé va marcher, se développer à vitesse grand V, il faudra vite le surveiller comme de l'huile sur le feu et devoir composer avec ses sautes d'humeur...l'accompagner au propre comme au figuré, à chaque moment de sa vie.

Pour ma part en tout cas, c'est surtout ce temps là, entre 10 mois et 2 ans, que j'ai trouvé épuisant - et m'occuper alors de 2 bébés à la fois ne m'aurait pas épanouie autant.

L'écart entre mes deux filles - 2 ans 1/2 - je l'ai parfaitement vécu, tant lors de ma grossesse, qu'à la naissance de ma 2ème, ou même maintenant.

Parce que j'ai eu l'impression de bien profiter de ma grande, toute seule, avant d'ajouter une autre personne à notre famille. Parce que Chouquette a commencé à devenir plus autonome à la fin de ma deuxième grossesse, me soulageant à la fois physiquement, et moralement, en me rassurant sur sa capacité à accepter et intégrer sa petite soeur.

De manière plus prosaïque, cet écart avait aussi un autre intérêt - à quelques mois près (comme Bouclette est arrivée quelques mois plus tôt que nous l'avions planifié), nous pensions pouvoir enchaîner nounou et école de manière à ne pas doubler les frais de garde (oui, ce genre de "détails" n'est pas glamour, mais pourtant ça a tellement son importance sur le budget d'une famille!).

Aujourd'hui, j'adore leur écart d'âge et son impact sur nos vies.

Car je les vois très complices, qu'elles commencent à jouer vraiment ensemble et à s'entraider. C'est à la fois un bonheur d'assister à leur belle entente, et un soulagement, car ça me permet aussi d'avoir plus de temps à moi sans avoir un pot de colle dans les pattes (pourquoi vous croyiez que je ne blogue que depuis qu'elles ne sont plus bébé??! parce que j'ai enfin un peu de temps pour moi!).

Et puis d'autre part, cet écart me permet d'avoir en même temps, une fille déjà un peu grande, et l'autre encore un peu bébé. De quoi varier en quelques sortes les plaisirs.

bebe

Pour autant, ce qui me paraît bien et naturel, ne conviendra pas à d'autres... Il n'y a pas de règles universelles en la matière.

Certaines préfèrent avoir des enfants rapprochés pour "en finir une fois pour toute", enchaîner pour ne pas "sortir des couches". Tout condenser et une période hyper intense, pour arriver plus vite au calme qui suivra. Ou espèrent aussi créer une relation plus fusionnelle entre leurs enfants.

D'autres au contraire veulent profiter pleinement de leur premier, se sentir femme de nouveau, s'épanouir professionnellement, refaire quelques voyages ou autres, avant de vivre de nouveau une grossesse. Ou attendre que le premier soit plus mature pour agrandir la famille.

D'autres encore seront comblées avec un seul enfant, et n'auront jamais envie de ce fameux petit dernier.

Chacun voit midi à sa porte, la seule chose qui me semble vraiment essentielle, c'est que ça reste personnel.

Décider de faire un enfant, que ce soit pour le premier ou pour ceux qui suivent, c'est une sacrée responsabilité, et je pense que l'on ne doit s'y lancer lorsque l'on s'y sent vraiment prêt, quelque soit le moment (avec son conjoint, si on peut, évidemment, mais même en maman solo, je pense)

Pas pour faire comme font les copines, comme la famille le souhaiterait, ou comme a société le suggère. Cela doit partir de soi, de ce fameux instinct maternel que nous avons sans doute en nous.

Quel que soit l'écart d'âge que l'on souhaite mettre idéalement entre ses enfants, il faut se sentir prête à l'assumer, avec les changements de vie et les éventuelles remarques que cela pourra entraîner.

Au final, il ne faut pas oublier que notre vie c'est nous qui la vivons, et pas les autres.

Alors le temps qu'il faut entre deux enfants, c'est avant tout le nôtre. Le temps qu'il faut.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de famille

Commenter cet article

lladymum 24/04/2017 09:49

Oh cette foutue pression... Ma première aura 20 mois demain et je suis enceinte de 20semaines mouhahahha.. Il y aura donc un écart de 2 ans pile poil (bébé Surprise en fait) mais dès le départ l entourage était un peu perplexe, ça va être difficile, c'est trop rapide, bref... Chacun fait comme il veut et au fond c'était notre souhait d'avoir des enfants rapprochés, c'est d'ailleurs pour cela que j'avais arrêté d'allaiter Sienna-Rose à ces 1 an ... ;) Il est vrai qu il n y a pas d âge idéal... Chacun son avis :):)

Picou 24/04/2017 10:34

Comme tu dis! Chacun son schéma de vie, voulu ou non d'ailleurs. Ca se saurait s'il y avait une réponse unique qui permette le bonheur parfait pour tout le monde! Ce serait d'ailleurs moins drôle...!

Ymum 06/04/2017 23:08

Deux ans et demi ici aussi... C'était notre "minimum syndical", ça a marché du 1er coup ! En revanche, j'ai trouvé les 4-5 premiers mois très éprouvants, notre aînée a eu de grandes difficultés à accepter de partager le temps de maman, d'autant que sa petite soeur réclamait énormément d'espace... Au final, elle a grandi un peu plus vite que prévu, en un sens, et beaucoup régressé dans certains domaines (propreté, repas... tout pour rester mon bébé !). Bref, jamais simple, jamais linéaire, jamais comme on l'aurait imaginé !

Sarah Ymum 24/04/2017 11:19

(je me réponds à moi, ce qui est assez novateur je te le concède, mais il y a un bug je n'arrive pas à te répondre... bref!)
Oui j'imagine qu'on oublie vite cette période, mais la seconde qui arrive pendant les grandes vacances d'été, que ton mari bosse et que tu te retrouve seule à gérer les 2 sous 40°, quelle angoisse :-D ! En tous cas, sache qu'en lisant ton blog, je reprends espoir, elles ont l'air si proches, si mignons toutes les deux ! Plus qu'une question de mois avant de pouvoir profiter aussi !

Picou 06/04/2017 23:22

jamais ;o) - ça serait moins fun, sinon, non??? Nous on a eu du bol que la grande accueille globalement très bien sa petite soeur (limite trop bien! Il fallait lui rappeler de lui laisser son espace...) mais les premiers mois sont sports, gérer les 2 c'est chaud avant qu'on trouve son nouveau rythme. C'est facile à moi de dire tout ça maintenant alors que les deux ne sont plus bébé! On s'y fait vite quand c'est de nouveau "calme"!

MiaLilas 03/04/2017 18:04

C'est vrai que c'est l'écart idéal. Bien que c'est assez difficile , j'ai l'impression d'avoir pas assez profiter de ma grande pendant ma grossesse ( j'étais malade pendant 3 mois ) ! Mais après une fois que bébé est là et que l'ainé le rencontre c'est merveilleux !

Maman Nouille 31/03/2017 15:50

Je me souviens d'avoir entendu Rufo, le pédopsy, dire que trois ans c'était probablement le pire écart et pourtant le plus fréquent.
Mais comme tu dis, on ne maitrise pas tout, même si on a la chance de pouvoir contrôler beaucoup de chose grâce à la contraception, c'est quand même un luxe de "choisir" même si la réalité est plus souvent compliquée et tu le dis très bien.
Chez nous, 24mois d'écart et je trouve ça vraiment dur, pourtant c'est un choix. Mais peut-être aussi parce que le deuxième est arrivé plus tôt que prévu et que la nounou du premier a déménagé, du coup je me retrouve à gérer des choses plus compliquées que prévues. Je pense que ça peut aussi être l'écart idéal pour d'autres. Et peut être même pour nous un peu plus tard, l'avenir nous le diras ;)

Picou 31/03/2017 16:15

Oui, c'est vrai aussi que notre opinion peut varier selon les périodes (et leurs périodes chiantes, il faut bien l'avouer!!). Je ne vois pas pourquoi Rufo trouve que c'est le pire écart, mais bon, je m'en fiche un peu parce que moi j'aime bien! En tout cas j'espère que ça va se calmer pour les tiens et que tu finiras par trouver leur écart sympa ;o) - et merci pour ton commentaire!

Emma June 31/03/2017 08:59

J'aime beaucoup ton article, il transpire l'amour et le bon sens.
L'écart d'âge idéal, tout comme le bon nombre d'enfant n'existe pas! Il est en fonction de chacun et de son ressenti et aussi des aléas de la vie.
Moi, je n'ai envie que d'un enfant et j'entends et lit énormément de choses culpabilisantes. Mais je me sens bien dans ma vie ainsi alors je me dis que ce n'est pas les autres qui vont les élever ces enfants!
Si j'avais du avoir 2 enfants, j'aurais mis au moins 5 ans de différence je pense, pour pouvoir profiter de chacun au mieux.

Picou 31/03/2017 09:53

Merci! Je suis bien d'accord, ce qui est top pour l'une ne correspondra pas à l'autre. Et j'imagine bien effectivement la pression que tu peux avoir si tu n'en veux qu'un (quand je vois qu'on m'a quand même dit pour ma première, à la maternité, alors qu'elle n'avait que quelques heures "alors, c'est maintenant faut faire le prochain"...les clichés ont la vie dure, comme si on ne pouvait être une famille qu'à partir de 2 enfants. Il faut respecter ses propres envies avant de vouloir coller à un "moule" que la société ou nos proches nous donnent! En tout cas merci de ton retour, ça me fait très plaisir!

unemamanuntresor 30/03/2017 09:21

je me retrouve dans ton article je pense que 2 3 ans c'est bien après je verrais ce que ça donnera car tu as raison c'est la nature qui décide lol bonne journée bisous

Picou 30/03/2017 10:21

Et oui, au final on a beau faire tous les plans qu'on veut dans notre tête, c'est mère Nature qui aura le dernier mot! Mais c'est sûr que dans l'idéal, 2-3 ans reste selon moi le mieux.

Maman-blabla 29/03/2017 10:54

Bel article.

Comme toi mon boulot a eu un impact sur notre choix et la nature également. Mon homme voulait mettre en route les essais, moi non. Je terminais un cdd pour en enchaîner un autre. Puis la nature ne nous a pas aidé. J en parles d ailleurs la semaine prochaine dans un article (et même deux). Au final ils ont quasi 6 ans d écart et finalement une belle complicité. Mon petit deuxième prend énormément de temps et même si la grande est déjà bien autonome j avoue parfois être dépassé, je n ose même pas imaginer ce que ça pourrait être avec un écart moins important. Mon homme voulait même mettre un ttroisième en route dès le retour de couche, moi pas spécialement. Trois ça implique tellement de choses. Au final, il n en veut plus, mon p'tit gars monopolise déjà trop de temps. Toujours pas de nuits à presque 9 mois, journée pas fastoche non plus. On est sur les rotules dès le réveil. Je garde mon sang-froid comme je peux. Enfin bon.

Il n y a pas d écart idéal

Picou 29/03/2017 13:08

Oui, nous avons eu de la chance avec la nature de notre côté, mais c'est vrai qu'on n'imagine pas toujours combien de temps il faudra avant d'y arriver...Dès le retour de couches, moi j'aurai eu du mal, au cas où ça marche j'avoue que 2 petits trop rapprochés, j'aurais moins aimé. Maintenant, je m'étais dit, pourquoi pas un troisième mais avec bien plus d'écart, et maintenant je me dit qu'avec trop d'écart, on n'aura plus envie de se relancer dans les couches, aussi!

Mon Joli Coeur 29/03/2017 10:20

Ah, l'éternelle question de l'écart d'âge idéal... Comme tu le dis si bien, il faut avant tout être prête pour se lancer à nouveau ! Mes enfants ont 20 mois d'écart et même si leur complicité est très belle à voir, cela n'est pas facile tous les jours. Deux petits, c'est du boulot ! Mon mari voudrait qu'il y ait 2 ans d'écart entre notre deuxième et le petit dernier, parce que c'est ce qu'on avait "planifié" lorsque nous en avions parlé avant de nous lancer dans l'aventure bébé. Sauf que maintenant qu'ils sont là, je préfèrerais attendre un peu plus longtemps... Je ne me vois pas déjà à nouveau enceinte dans un an, avec deux enfants en bas-âge à la maison. Cette deuxième grossesse a été plus éprouvante que la première car mon fils était petit, alors avec deux enfants dans les pattes... On verra mon état d'esprit à ce moment-là, mais là tout de suite j'attendrais plutôt 3 ans avant de faire le petit dernier ^^ Reste plus qu'à convaincre le mari qui ne l'entend pas de cette oreille... Il est justement du genre à dire qu'il ne faut pas attendre de sortir des couches pour s'y replonger. Mais moi je me dis que ce serait bien que mon corps se repose un peu. Merci pour cet article très intéressant.

Picou 29/03/2017 13:06

C'est vrai qu'au delà de notre ressenti de maman, qui varie déjà tellement d'une femme à l'autre, il y a aussi l'avis du papa qui joue! Nous, on était sur la même longueur d'ondes, mais ils ne se rendent pas toujours compte à quel point c'est éprouvant, la grossesse déjà, et ensuite, les premiers mois des petits où on se donne à fond! Je ne saurais que te conseiller d'attendre d'être prête!

Emilie - Mamandeteste.com 28/03/2017 12:27

Ah la fameuse question de l'écart d'âge!
Comme tu le dis si bien, on ne fait pas forcément comme on veut...la nature décide pour nous. Ici cela m'a pris 1 an pour tomber enceinte du 2ème, alors autant dire que pour le planning on a pu se brosser! ;)
Mais du coup je trouve cela plutôt pas mal. Ils auront 3 ans d'écart. Un aîné qui sera déjà plus indépendant, qui comprend ce qui est en train de se passer, etc. Est-ce que ce sera l'écart d'âge idéal? Je n'en sais rien! Mais c'est ce que nous aurons, donc on va s'adapter.

Picou 28/03/2017 12:40

Exactement, des fois on se fait de bien belles idées dans nos têtes, et puis tout ne se passe pas comme prévu! Nous avons eu la chance de notre côté, que les aléas de la vie nous laissent un écart relativement proche de ce qu'on voulait (2 ans et demi au lieu des 3 initiallement pensés) mais ça peut décaler bien plus...et en même temps, ça ne change pas grand chose, tant qu'on est prêts à acceuillir l'enfant tendrement et sereinement...comme tu dis, on s'adapte, il y a du positif et du négatif dans chaque option! merci de ta visite ;o)

MissBrownie 28/03/2017 10:54

Comme tu l'écris, on ne maîtrise pas totalement ces choses là. C'est vrai, on voit beaucoup de maman enceinte quand le 1er entre en maternelle. Il y a un côté pratique qui joue, surtout pour ne pas payer la nounou pour 2 temps complets.
Comme on avait du attendre plus d'un an pour la première grossesse, je n'ai pas repris de contraception après, puis mon retour de couche est arrivé 2 mois après la fin de l'allaitement. Mais je suis tombée enceinte dès le mois suivant alors que nous faisions "attention".
18 mois d'écart entre les aînés.
Ensuite, on a voulu les voir grandir, profiter un peu d'eux avant de faire le petit dernier, le petit 3ème. Finalement, il est né quelques mois avant l'entrée au CP de ma cadette. Cette 3ème grossesse, j'ai pu en profiter presque comme une première et c'était génial.

Picou 28/03/2017 11:06

Oui en tant que maman organisée j'avais pensé à prendre en compte l'aspect logistique et financier...mais on ne peut pas tout contrôler! Et c'est impossible de deviner si les essais bébé vont marcher tout de suite ou non, donc, ça reste tellement aléatoire! Pour un éventuel 3ème, je partais dans l'idée de toute façon, laisser passer plus de temps. Et puis, finalement je réfléchis que si on veut se lancer, on n'en aura peut être moins envie quand on sera sortis du premier âge...c'est fluctuant, aussi, tout dépend de notre ressenti, de notre environnement professionnel ou autre, de nos envies, de nos finances...Chacun voit midi à sa porte et il doit en être ainsi - quand on est prêt, c'est là qu'est le bon moment.

MadameLavande 28/03/2017 10:43

C'est vrai que finalement ce qui importe c'est que l'écart convienne aux parents !
Avec mon frère nous avons 3 ans 1/2 d'écart et j'ai toujours trouvé ça parfait ! Mon mari a 18 mois d'écarts avec sa sœur ainée dont il est très proche et 3 ans avec sa petite soeur dont il est un peu moins proche. Mais c'est deux soeur, avec 4 ans 1/2 d'écart sont finalement très proches aussi depuis toujours. Comme quoi finalement on est souvent satisfait du modèle que l'on a !
Chez nous la Biscotte vient tout juste d'avoir 1 an, temps minimum que je devais respecter avant de retomber enceinte sur les conseils de mon gynéco après la césarienne. Pour l'instant je pense que 2 ans 1/2 ou 3 ans d'écart nous conviendrait bien avec un second :-)

Picou 28/03/2017 11:03

Chacun voit midi à sa porte, comme on dit - mais en ce qui me concerne, trop rapprochés ça ne m'aurait pas plu autant je crois. L'écart d'âge n'est pas le seul à jouer sur l'entente d'une fratrie, et au final je crois que le plus important c'est que les parents vivent bien cet écart, donc, la clé c'est de s'écouter, ses envies, son environnement, sa fatigue, et la nature...

Mamampoule 28/03/2017 10:43

Super article !
C'est vrai qu'on se pose beaucoup de questions sur l'arrivée du deuxième (ou du troisième ou plus ;)). Il y a aussi les remarques de l'entourage et de la société en général qui sont difficiles à supporter ("alors le deuxième c'est pour quand ?").
Et puis bien sûr le coté professionnel. Est ce qu'on les fait tous à la suite comme ça on peut reprendre une vie professionnelle une bonne fois pour toute après, ou est ce qu'on laisse suffisamment d'écart entre les enfants pour pouvoir un peu reprendre le travail ?
A chaque famille de faire comme elle le sent et tu l'expliques très bien.
Pour nous, nous aimerions avoir deux ans voire deux ans et demi max entre chaque enfant. Déjà parce que j'aimerais bien changer carrément de profession après avoir eu mes enfants. Et puis je trouve que quand ils sont rapprochés on peut plus facilement organiser des activités qui conviennent à tout le monde.
Pour ce qui est de la complicité, je ne trouve pas que l'écart change quelque chose. J'ai 7 ans d'écart avec ma petite soeur et on a toujours été très très complice. Je dis toujours que le jour de sa naissance à a été le premier plus beau jour de ma vie et il ne se passe pas une journée où on ne se parle pas au moins une fois.
Mais bon comme tu le dis, c'est la nature qui a le dernier mot ! :)

Picou 28/03/2017 11:01

Exactement! Je pense que l'écart d'âge n'est qu'une des composantes de la complicité fraternelle, ilne suffit pas en lui même à tout déterminer. Pour un éventuel 3éme, je m'étais dit vouloir attendre plus...pourtant je me dis aussi que plus on attend, moins on aura envie. Pour l'instant je n'arrive pas à trancher...comme quoi aussi, au delà des théories il faut aussi trouver le moment qui nous correspond à nous, au moment X!

Chat-mille 27/03/2017 22:27

Ce sera trois ans tout pile ici (Choupie est du 22 avril, sa petite sœur est prévue le 21). On aurait voulu le faire exprès, on n'aurait pas réussi ;)

Pour moi ça semble beaucoup, puisque j'ai moins de deux ans d'écart avec ma sœur et que ça me semblait idéal comme ça. Mais des raisons "physiques" (ma grossesse a vraiment été dure et Choupie aussi la première année) et pratiques (nouveau travail...) ont fait que j'ai rapidement envisagé un écart beaucoup plus élevé (quand j'étais enceinte, je disais même cinq ans... avant de progressivement diminuer à mesure que le souvenir de ma grossesse s'estompait).

Et finalement, je suis tombée enceinte de ma seconde presque sans avoir rien planifié, pour une divergence de contraception avec mon mari (moi je voulais plus de pilule, lui ne voulait plus de préservatif, on a dû faire l'amour sans rien deux fois en tout et pour tout en mode "on est des dingues rienafout", et youpla elle était là !) :p Ce sera donc trois ans.

Et c'est vrai que si c'est un écart que je n'avais jamais vraiment envisagé, j'y vois a posteriori pas mal d'avantages, comme cette fameuse histoire de non cumul des frais de garde (en fait si, si je travaillais à l'extérieur, il y aurait une période de chevauchement, mais comme je travaille chez moi, je pense garder ma deuxième tout en travaillant en attendant que la première entre à l'école), le renouvellement immédiat des aides de la CAF (qui s'arrêtent à 3 ans...), l'autonomie croissante de ma "grande" (on pensait même échapper aux doubles de couches, mais malheureusement je crois que pour le coup, c'est mal parti :/), et malgré tout, un écart pas si grand, qui devrait leur permettre de partager pas mal de jeux...

Bref, en théorie, trois ans d'écart, que du bonheur ! On verra en pratique ;)

Picou 28/03/2017 09:45

Oui c'est vrai que pour un éventuel 3ème, je m'étais dit "pourquoi pas, mais avec plus d'écart"...et puis ça commence à me travailler plus, je me dis que si on en lance un autre, autant faire ça tout de suite, on passera plus vite à la période où tout le monde est grand et où on peut re-faire des choses! 3 ans ça me parait top, tu verras bien mais moi ça me semble un écart très bien!

Lau and the Girls 27/03/2017 20:09

C'est tout à fait ça ! Il y a 2 ans et 4 mois entre mes filles. Mon écart idéal à moi :-) Maintenant que la Deuz' a 2 ans, on commence vraiment à profiter de cet écart et à les voir grandir et s'enrichir de leur fraternité !

Picou 27/03/2017 20:38

Oui moi je trouve ça top, j'adore les voir créer cette jolie complicité, la grande qui veut montrer, la petite qui est ravie d'apprendre de son modèle ;o)

Les Délices de framboise 27/03/2017 17:05

Je suis contente de voir que mon article t'a donné matière à réfléchir pour nous écrire ce bel article.
Je crois que je n'aurais pas pu mieux dire que tout ce que tu as écrit.
Pour rebondir, je confirme, on pense toujours que les premiers temps sont le plus difficiles mais je trouve ça plus épuisant maintenant (et pourtant le mien ne se déplace pas vraiment encore) que quand il était bébé. Bébé il pouvait passer des heures à dormir sur moi mais au final c'était bien plus tranquille.
Il y a tellement d'éléments qui entre en jeu, on ne décide pas vraiment de la date d'une grossesse. Moi je ne pensais pas devoir attendre plus d'un pour bébé avec un traitement et c'est ce qui me fait peur pour un deuxième. La nature fait bien ce qu'elle veut :)
Bises et merci pour ce bel article et de m'avoir citée.

Picou 27/03/2017 17:35

Avant d'avoir un bébé, je croyais - comme on parle beaucoup des nuits - que c'était les premières semaines les plus dures, et qu'après ça roule. Je réalise avec l'expérience, combien j'étais à côté de la plaque!! Et comme tu dis, des fois on se lance en se disant que ça prendra du temps, et ça marche tout de suite, et d'autres on croit que ça va venir, quand ça marche pas comme on veut...pas toujours évident à "calculer"! Bises

Jeune Lady 27/03/2017 16:43

C'est très juste.

Picou 27/03/2017 17:33

Merci! A chacune de trouver son écart idéal, de se laisser porter par sa propre vie, ses envies, son instinct, ses limites et ses contraintes.

pellicule de vie 27/03/2017 10:20

Mon mari est pour l'écart entre 2-3 ans. Le premier avait 4 ans quand le 2e est arrivée et le 2e avait 2 ans pour le dernier. J'ai eu beaucoup de mal à gérer le peu d'écart entre les 2 derniers mais j'ai réussi! lol. Person j'ai préféré l'écart entre le 1er et le 2e.. Mais bon, je ne regrette pas mes loulous ;)

Picou 27/03/2017 10:36

Oui, en fait tous les écarts ont des avantages et des inconvénients, à vrai dire, certaines trouvent leur compte à tous les scénarios. Moi je dis toujours chapeau aux mamans à enfants rapprochés - ça doit être une telle tornade à gérer! Après, comme tu dis, on y arrive quand même! Dans tous les cas l'idéal est de pouvoir se sentir bien en général!

Maman BCBG 27/03/2017 09:42

Aaah le bon écart.... c'est celui que l'on arrive à vivre (et comme tu l'as si bien dis, cela ne se choisis pas toujours !!!) :) Sachant que ce qui convient à une famille, ne conviendra pas à l'autre... enfin si l'on peut dire cela, car chaque configuration doit avoir ses moments difficiles et optimaux.
Mes enfants on 2 ans et demi d’écart (en plus, un garçon, une fille je valide vraiment toutes les "attentes" de la société -_- groumph) et pourtant... j'en bave depuis le 1er trimestre de la grossesse (où je m'endormais sur le tapis de jeu de mon fils le soir après le boulot... c'était mon mari qui me réveillait, alors que Petit Quark attendait patiemment que je daigne le nourrir...)

J'ai trouvé la grossesse très fatigante avec un petit en plein "terible two", et les 5 premiers mois de ma fille avec deux enfants à gérer... ont été assez... "difficiles" (c'est l'euphémisme socialement accepté. Si tu dis que c'est l'horreur, tu es une mauvaise mère dépassé par les événements !! ;) )... Mais est ce que c'est dû à l'écart, ou bien à leurs caractères, ou bien juste à mes propres limites ?? En tout cas j'attends la suite, pour sortir de la tourmente et respirer un peu :D

Mais voir la complicité naissante entre les deux... c'est absolument adorable :) Et puis juste se dire que si l'enfant était arrivé avant, ou après, cela n'aurait du coup pas été ma petite Gluon si unique.... je ne regrette rien ;)

Picou 27/03/2017 10:28

Oui, tu sais je re-respire depuis que Bouclette a passé ses 2 ans aussi, ça fait une telle différence en termes de temps d'attention passé à gérer tes enfants! Moi c'est surtout ça qui m'a fatiguée, plus que les nuits (que je n'ai toujours pas!). Pour m'épanouir j'ai besoin de ne pas vivre QUE après mes enfants, sinon, je suis frustrée. J'ai aussi eu la chance d'avoir deux grossesses "faciles" sans trop de fatigue ni de symptomes (hormis du diabète gestationnel avec piqûres pour ma 2ème...chiant, mais j'y reviendrais peut être un jour sur le blog!), du coup, ça allait (j'avais d'ailleurs plus la pêche pour ma 2ème que pour la 1ere). Quand ils prennent de l'autonomie, tu peux enfin souffler un peu, et ça fait un bien fou! (du coup par exemple, tu peux même te mettre à bloguer...!). Et les voir créer leur lien, c'est trop beau (en plus chouquette est un gros chamalow qui câline et dit je t'aime tout le temps, ça aide! ça déteint sur sa soeur qui est moins comme ça!). Bref, ici on a la chance d'avoir des calinettes qui se chamaillent juste ce qu'il faut...je croise les doigts pour que ça dure!!

Les petits Cailloux 27/03/2017 08:59

J'aime beaucoup cet article ! Je me retrouve sur de nombreux points dedans. L'écart d'âge de nos enfants est le même et ma situation professionnelle au moment de la conception se rapproche un peu de la tienne! Par contre ma pépite elle a été ce que j'appelle un "one shot". le premier essai a été le bon, un jour de l'an avec beaucoup d'alcool haha...
Pour l'écart d'age, on m'avait dit qu'avec 2 ans et demi, il y avait pas mal de jalousie et de chamaillerie. Je n'en avais aucune idée étant moi même fille unique. Du coup ton article me rassure quand je lis qu'elles sont hyper complices :-)

Picou 27/03/2017 10:22

Ah, le jour de l'an...grand créateur de vies! (et de gueules de bois!). Je pense que la complicité ne dépend pas que de l'âge, mais plutôt du caractère des enfants eux-mêmes et aussi de notre manière de gérer nos enfants, en leur accordant de l'égalité et du temps à tous. Après le sexe des enfants et leur écart d'âge favorisent ou non... En tout cas je te souhaite la même que pour mes filles - quelques chamailleries, sinon c'est pas drôle (c'est inévitable! Et je préfère, c'est pas des mollusques au moins ;o)!) mais beaucoup de calins et de "je t'aime"!

Mumtwokids 27/03/2017 08:29

Cet article aurait pu être le mien et il me touche beaucoup. Ici l'écart est bien plus important...suffisamment pour se questionner et commencer à prendre un traitement, il y a presque 4 ans car la nature en a voulu autrement. Concernant l'écart d'age meme s'il est important je trouve qu'il y a une complicité qui est née entre les deux enfants alors que je ne pensais pas étant donné qu'avec ma soeur on a 6 ans d'écart et qu'on n'est pas très proches même petites...j'espère du plus profond de moi que cette complicité restera...

Picou 27/03/2017 10:20

Oui, c'est pas toujours comme on veut que ça se passe! Après, la complicité honnêtement je pense que ça n'est pas que lié à l'âge, il y a tellement d'autres critères, que ce soit l'âge, le caractère des enfants, notre façon de les gérer en tant que parents, leurs sexes...des fois l'alchimie est là tout de suite, des fois elle se construit, des fois elle ne passera jamais...A suivre sur le long terme, mais je crois aussi que ça tient beaucoup à la façon dont on s'occupe de nos enfants en leur accordant égalité et du temps à tous.

ColombesMum 27/03/2017 06:54

Je trouve aussi qu'au delà de 3 ans, la complicité est difficile..3 ans c'est long quand on est enfant! Enfant je trouvais qu'un-deux ans c'était top! (1,5 d'écart avec mon frère - outch!)
Pourquoi dis-tu que janvier c'était le pire timing?

Picou 27/03/2017 07:32

J'avais peur d'accoucher en avance vers Noël (je voulais une date d'anniversaire distincge de Noël) et surtout, comme elle est née en janvier, à 15 jours près seulement, elle passe sur l'année scolaire d'après...du coup elle ira à l'école tard avec les frais de garde que ça implique...pas idéal!

ma petite fabrique à rêves 27/03/2017 06:49

Mon frère aîné et moi avons 3 ans d'écart et je trouve qu'une réelle complicité est née entre nous... à tel point que j'étais plus un garçon manqué à l'époque!

Picou 27/03/2017 10:18

Oui, quand on est enfant, ça fait beaucoup, on ne joue pas aux mêmes jeux, on n'a pas les mêmes amis...Après, plus grande ça avait aussi son charme d'avoir 2 gardes du corps protecteurs ;o)

ma petite fabrique à rêves 27/03/2017 08:23

C'est vrai que dès lors que la différence d'âge est trop grande, les liens sont plus difficiles à se nouer. Mon frère et moi avions respectivement 11 et 8 ans quand le petit dernier est arrivé. Et pour le coup, il y avait un "monde" entre nous. Sûrement un peu comme tes frères et toi. Ce lien qui nous faisait tant défaut avec notre petit frère, n'a pu voir le jour qu'à l'âge adulte.

Picou 27/03/2017 07:29

Moi j'ai 2 frères plus âgés (5 et 7 ans d'écart) et enfants, nous n'étions pas très proches...heureusement ça c'est amélioré avec l'âge! Et moi du coup c'était l'inverse, petite dernière, et la seule fille, j'étais une princesse!

La Minute d'Emy 26/03/2017 23:08

Baby Boy n'a pas encore 2 ans, on va attendre un peu :)

Picou 26/03/2017 23:14

Ah ah! Prends le temps d'en profiter! Quand on se sent prête, l'envie fait son chemin!