Ces tout derniers jours suspendus

Publié le par Picou

fin-grossesse

Aujourd'hui, je pense fort à l'une de mes amies, qui vit ces temps-ci les derniers moments de sa première grossesse.

Et à travers elle, je revis avec émotion cette drôle de période que j'ai vécue moi-même il y a 5 ans, et je pense à toutes les futures mamans qui arrivent elles aussi à la fin de cette si belle aventure. 

Les tout derniers jours, cette période suspendue, hors du temps, où l'on est à la fois prête à accueillir son enfant, et morte de trouille à l'idée de ce qui va arriver. La toute dernière planche de salut, juste avant de basculer dans l'inconnu.

Ces quelques derniers jours, c'est un vrai feu d'artifice, bouquet final de 9 mois intenses. Déjà mises à mal par nos hormones, nos émotions partent dans tous les sens : de l'excitation au ras le bol, de impatience à l'appréhension, de l'envie à déjà un peu de nostalgie...

derniers-jours-grossesse

L'imminence de l'arrivée de bébé se fait sentir, et tout commence à réellement se concrétiser.

On a passé près de 9 mois à voir son ventre grossir peu à peu, à s'habituer à son nouveau corps, à se dire qu'on avait encore le temps...mais tout d'un coup, ça prend forme (c'est le cas de le dire vu le volume maximal de bidou!), et ça y est - ce  bébé qu'on a tant imaginé, on va bientôt le rencontrer.

Ce qui jusque là tenait beaucoup de l'imaginaire se met enfin réellement en place, au fil des dernières courses pour bébé, des préparations à l'accouchement, de l'enchaînement des RV médicaux, et du harcèlement de nos proches ("mais tu vas exploser!", "alors, toujours pas accouché?" - si si, mais j'ai préféré prévenir personne, c'est plus drôle - surpriiiiiise!).

En général, on est alors partagées entre l'envie que tout cela se termine - et vite! - et la peur de l'inconnu.

Au quotidien, c'est le ras le bol total : le bidou attrape-tâches, la démarche de pingouin à 2 à l'heure, le culbuto pour sortir du lit, le putching-ball intérieur, les insomnies, les mini-pipis toutes les 2mn...et toutes les autres joyeusetés de grossesse qu'on se coltine depuis des mois...

Ca va! On a fait le tour - qu'on en finisse! On voudrait juste reprendre possession de notre corps et retrouver notre énergie. (Spoiler : il ne faut pas trop s'attendre à les retrouver immédiatement...patience! ;o)!).

bientot-accouchement

Et puis l'aspect inéluctable de la situation commence insidieusement à nous effrayer...Et oui, ce bébé qui s'est si bien installé, il va bien falloir qu'il sorte! Et même sans l'avoir encore vécu, on a bien une petite idée de ce qui va se passer...

Alors bonjour les cauchemars où l'on s'imagine toutes sortes d'accouchements improbables, les insomnies à se poser 1000 questions sur ce qui va se passer, et les petites lectures de récits d'accouchements sur notre ami l'internet (re-spoiler : pas la meilleure idée du monde!)...

Mais d'un autre côté, il y a surtout ce bébé, qu'on a tant imaginé, et qu'on a tellement hâte de découvrir enfin, et de couver précieusement...

L'impatience grandit, on peaufine les derniers détails pour préparer son petit nid, une chambre ou un coin chaleureux pour dormir, de bien jolis tout mimis petits vêtements pour le faire tout beau, et tout un attirail pour s'occuper au mieux de lui...

On rêve mille fois notre première rencontre, on imagine ses traits - tiendra-t-il plus de moi? de lui? Ira-t-il bien? Pleurera-t-il ou pas? Saurais-je immédiatement l'aimer? Devra t-on s'apprivoiser?...

L'envie de découvrir enfin ce mini-nous après des mois d'attente, de le serrer enfin dans nos bras, prend souvent le dessus. On se sent prête, enfin, à l'accueillir dans ce monde, à l'inviter auprès de nous. Qu'il prenne enfin cette place qu'on lui a préparée pendant 9 mois.

naissance

Ces tous derniers jours de grossesse, c'est un temps suspendu, et déjà la nostalgie d'une époque.

Parce que quelque soit la façon dont on a vécu notre grossesse (je parle ici évidemment de grossesses "classiques", sans accouchement prématuré), on sent bien déjà qu'on laisse passer une part de notre vie, une insouciance, une liberté qu'on ne retrouvera peut être plus jamais - en tout cas pas sous la même forme.

En donnant la vie, on change à jamais, sur tous les plans possibles. C'est une responsabilité, mais aussi un amour si grands qu'on ne verra jamais plus la vie de la même manière. Si on le conçoit déjà avant d'être maman, on n'en saisit l'ampleur qu'après avoir donné la vie - et ces quelques derniers moments d'une grossesse nous ouvrent la porte vers ce nouveau monde.

Alors quand mon amie me disait, en rigolant, qu'elle n'avait bien entendu pas préparé de voyage pour ses vacances cette année, je n'ai trouvé qu'une chose à lui répondre...

Ne t'inquiètes pas, ma belle, ma petite Belleza. Cette année, tu vas aller plus loin que tu n'es jamais allée en territoire inconnu.

Mais ce sera le plus beau voyage que tu n'auras jamais fait.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Maternité-grossesse

Commenter cet article

marine 21/06/2017 08:22

Un très bel article qui trouve écho en moi même s'il me reste encore quelques semaines devant moi avant la première rencontre magique!!!

Picou 21/06/2017 11:46

Merci! Profites bien de cette période unique - ce qui suit est merveilleux mais cette période là "juste avant" au final on s'en rappelle presque autant que de l'arrivée de bébé! Bon courage pour la chaleur, pas facile avec un gros bidou!!

Les Délices de Framboise 21/06/2017 07:10

Wahou tu m'as beaucoup touchée dans cet article surtout avec tes deux dernières phrases. Devenir maman est le plus beau des voyages.
En fait je crois que cet article est parfait, et grâce à toi je me suis replongée dans les souvenirs, ces moments pendant lesquels tu es partagée entre l'excitation et l'angoisse. Tu prépares son arrivée sans savoir à quoi t'attendre. Je donnerai tout pour revivre ça. Par contre chose bizarre je n'avais pas peur de l'accouchement, bien sûr je savais que ça n'allait pas être de tout repos et sans douleur mais je me disais " de toute façon il est là il faudra bien le sortir" ah ah :D
Merci pour ton article :)

Les Délices de Framboise 21/06/2017 07:50

Ici bébé de 3K600 aussi alors qu'on m'avait dit tout petit bébé :D

Picou 21/06/2017 07:27

Merci! Moi c'était pareil pas peur de l'accouchement mais plutôt de l'appréhension à savoir comment ça allait se passer et à quelle sauce j'allais être mangée...Surtout que je savais que j'aurais un gros bébé (4.2kg et 3.8kg au final ! )

GToch 20/06/2017 13:27

Pour ma part c'est la période où je pourrais **aurais dû** rester assise dans le creux du canapé à me caresser le ventre H24. Chose d'ailleurs que je fais encore aujourd'hui, toujours aussi rond mais combien plus moelleux ;)

Picou 20/06/2017 15:12

Ah ah mais tu dois avoir un peu l'air bizarre quand tu lui parles!!

Virginie Neleditesapersonne 19/06/2017 23:42

Tu me replonges 4 mois en arrière ! Période d'entre-deux, entre empressement que tout ça se termine et déjà nostalgie de la grossesse et de cet état de plénitude ... Surtout qu'on ne sait jamais si on connaitra à nouveau ces sensations tellement particulières, les petits coups de bébé notamment... Tu le sais déjà mais je suis une éternelle nostalgique et je crois que l'on a cela en commun ;-) Même si évidemment j'adore le moment présent, j'ai toujours envie de le retenir ! En tout cas, je crois que je suis encore envieuse des femmes enceintes que je croise et que je le serai encore longtemps !

Picou 20/06/2017 07:59

Carrément! J'ai adoré être enceinte et j'en garderais toujours un beau souvenir (en occultant les points chiants!). Et he serai aussi toujours un peu envieuse des futures mamans!

30ansetmaman 19/06/2017 20:36

Encore une fois un article que j'ai beaucoup aimé et qui m'a donné le sourire... Alors oui c'est juste ! :) :) C'est tout ça en même temps :) ! Excepté que je n'ai pas peur de l'accouchement, je ne fais pas de cauchemars et je ne lis pas de récit internet à ce sujet :) :)
Par contre je rajouterai que j'ai super mal aux hanches... Des douleurs intenses...
Pour tout le reste ! Je valide !!!! :) Je l'attends avec tellement d'impatience mon Petit Pois... J'ai tellement hâte de le rencontrer... De sentir son odeur, toucher sa peau, croiser son regard, sentir son corps sur le mien, entendre sa voix... Moi non plus je ne pars pas en vacances cette année mais tu as raison... Je vais vivre cet été le plus beau des voyages... Belle soirée Picou...

Picou 19/06/2017 20:44

J'en suis sûre! Profites bien de cette jolie période dont tu te rappeleras sans doute toi aussi dans quelques années avec nostalgie! Et merci pour tes mots!

Mumtwokids 19/06/2017 19:40

C'est parfaitement décrit ! Il y a un an tout juste je faisais tout pour que choupette arrive tant j'en avais marre et en même temps tant de questions se posaient dans mon esprit et de l'appréhension aussi, beaucoup d'appréhension et aujourd'hui j'en suis arrivée à l'article que j'ai écrit hier ;-) Une belle fin de grossesse à ton amie, qu'elle profite de ces derniers instants qui passent si vite !

Picou 19/06/2017 20:45

Oui on garde toujours je crois cette nostalgie pour cette jolie période...bises!

Sandra 19/06/2017 15:26

Ooooh, moi aussi toute émue de cet article qui me rappelle de doux souvenirs ❤️, le temps passe si vite ! Heureusement que je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait après l'arrivée de bébé : j'aurai vraiment flippé vu que j'ai accouché 3 semaines avant... Bref, un billet tout en douceur parfait pour un lundi :)

Picou 19/06/2017 16:05

Oui c'est sûr que pour toi ça reste encore assez frais en plus, tu es encore dans cette période de découverte! Bébé est encore un prolongement de toi!!

Zazimutine 19/06/2017 13:33

Tu as réussi à me mettre la larme à l'oeil! bigre!

Picou 19/06/2017 14:02

Oh là! Carrément!?!? Sûrement une poussière dans l'oeil. Je vois que ça. ;o)

Madame Bobette 19/06/2017 11:42

Tu m'as rendu nostalgique de ces derniers moments. J'ai en plus eu la chance de pouvoir profiter à 100% jusqu'à la presque fin et je crois qu'on est incapable d'imaginer le bouleversement qu'on vivra quelques jours plus tard. Merci pour ces mots si doux et plein de tendresse.

Picou 19/06/2017 12:13

Moi c'était pareil, pour ma première j'ai accouché à 10 jours du terme et pour la 2ème, la veille, autant dire que j'en ai profité jusqu'au bout! J'y étais bien prête psychologiquement, mais j'avais tellement hâte physiquement, avec l'énorme bidon que je me suis traînée les deux fois! (pour des bébés de 4,2kg et 3,8kg quand même! pas étonnant que je n'en puisse plus!!)

Anna Breizh 19/06/2017 11:13

Merci Picou pour ces mots tellement justes, tellement vrais. Toute cette douceur qui en ressort. J'en suis émue. Tu m'as replongé 18 mois en arrière. C'est un moment qu'on oublie pas.

Picou 19/06/2017 11:28

Finalement je me rends compte qu'on est toutes pareilles, ces moments sont ancrés en nous presque aussi forts que la naissance de nos enfants. Finalement c'est un peu comme nos "contractions", le travail de "naissance" de la mère que nous serons...

pellicule de vie 19/06/2017 09:40

Magnifique comme toujours :). Bisous ma Picou :*

Picou 19/06/2017 09:51

Merci! Je crois que ça parlera à beaucoup de mamans...

MamanSurLeFil 19/06/2017 07:19

Merci pour ce petit retour en arrière (presque 7 ans ici !! au secours...) ! Tes mots sonnent tellement justes, ces allers et retours entre excitation et inquiétudes diverses !! Et finalement, quelque soit l'accouchement que l'on vit, quels que soient les doutes que l'on ait, c'est un raz-de-marée d'amour qui arrive !

Bon accouchement à ton amie...

Bises

Virginie

Picou 19/06/2017 09:51

Oui pour moi aussi ça commence à dater mais bon c'est un mélange de sentiments dont on se rappelle après coup presque autant que de l'arrivée du bébé elle même...Mais on y repense, en tout cas pour ma part, avec nostalgie, comme d'une belle période, même si à l'époque on voulait juste en finir!

Maman-Tout-Terrain 19/06/2017 06:37

J'ai beaucoup les mots que tu mets sur ces moments suspendus. C'est une telle excitation ces derniers jours avant la rencontre de bebe... et tellement anxiogenes aussi...
Personnellement, quand meme, je suis bien contente que ce soit derriere moi, et d'avoir mes bebes dans les bras :-)

Picou 19/06/2017 09:50

Merci ;o). Oui c'est un mix complet entre envie et peur! Ca ne devient pas forcément tout très clair dès qu'on a son bébé dans les bras, mais ce qui est sûr c'est qu'on n'est plus la même après qu'avant!

Nanakie 19/06/2017 02:12

- 5 semaines pour moi ... je commence à ressentir tout ça ! Le tictac dans ma tête remet beaucoup de choses en questions, j'ai des milliers d'interrogations, je suis partagée entre envie de rester à ce stade et envie de connaitre la vie avec bébé... Ces derniers jours de la grossesse sont très particuliers en effet ! Presque indescriptibles ! Je me sens seule avec tout ça et incomprise, comme dans une bulle que je ne pourrai pas percer tant que je n'ai pas réglé cette "problématique" d'accepter la fin de la grossesse et le début d'une vie nouvelle... Vraiment étrange !

Picou 19/06/2017 09:49

C'est une drôle de période, un entre-deux dont on se souvient après coup presque autant que de l'arrivée de bébé! Mais je crois que c'est bon signe de se poser toutes ces questions, c'est que ça se met en place, la préparation finale avant d'être mère...Ca fait partie de l'instinct maternel! Ce n'est pas pour rien qu'il nous faut 9 mois, tant physiquement que psychologiquement!