La vie secrète des papas #3 - Papa Breizh

Publié le par Picou

blog-papa

Aujourd'hui, je laisse ma place à l'une de mes plus fidèles lectrices, pour vous présenter un nouveau portrait de papa.

L'adorable Anna Breizh, puisse qu'est son petit pseudo, me lit de Bretagne (oui, mes écrits vont bien plus loin que moi en ce moment!), et cette charmante trentenaire se décrit elle-même comme discrète mais pouvant quand même être très bavarde.  (en tout cas je confirme qu'elle n'est pas avare en commentaires toujours bienveillants et tellement encourageants! Un plaisir ;o)!).

Bien qu'elle ne soit pas blogueuse, la demoiselle adore lire en ligne les mots des autres ; et si ce n'est pas trop dans ses habitudes de parler d'elle ou de son entourage, elle a eu envie de prendre la plume à son tour, et de rendre ici un bel hommage à son amoureux.

Maman d'une petite Miss E depuis Novembre 2015, elle découvre chaque jour combien sa fille ne pouvait pas rêver meilleur papa! Je vous laisse maintenant découvrir ci-dessous les poignants mots qu'elle adresse aujourd'hui à son amoureux, que j'appellerais ici Papa Breizh.

Sortez les mouchoirs, c'est beau et je suis sûre qu'elle saura vous émouvoir autant que moi!

 A toi, Papa Breizh 


A toi, qui a été tellement heureux lorsque tu as su que j’étais enceinte.

Tellement heureux, que le test de grossesse tout juste positif, tu criais déjà sur tous les toits que dans neuf mois tu serais papa.

J’ai aimé ton regard qui brillait à chaque fois que tu faisais l’annonce, j’ai vu des étoiles dans tes yeux en me regardant, j’ai senti de la fierté dans ta voix. Moi qui voulais garder cette nouvelle pour nous, encore un peu, juste le temps d’écarter le risque de fausse couche qui me faisait tellement peur. Mais toi tu étais sûr et tu as eu raison.

pere

A toi, qui a bien voulu manger de la béchamel quasiment tous les jours durant neuf mois!

Tu as même appris à la faire, toi qui n’aime pas particulièrement cuisiner. Mais pour moi, tu le faisais quand même, car pendant neuf mois je ne pouvais manger que s’il y avait cette fameuse sauce en accompagnement.

A toi et ton regard protecteur sur moi pendant ces neuf mois. A toi qui me rassurais et écartais mes angoisses d’un revers demain face à notre futur rôle de parents. Et tu continues au quotidien, moi qui doute et toi qui me rassures.

A toi que j’ai vu se transformer au fil des semaines pour endosser à merveille ton rôle de papa, alors que je m’arrondissais de plus en plus. A toi qui pensais être inutile et impuissant face à la douleur des contractions lors de l’accouchement.

Saches que ta présence m’était précieuse et indispensable pour ne pas flancher.

A toi qui a vécu ta première frayeur de papa au moment de la naissance de notre fille. J’ai vu ton regard effrayé et inquiet alors qu’elle a eu quelques difficultés à trouver son premier souffle.

A toi qui nous a entouré de tout ton amour dès les premières minutes de vie à trois. Tu étais très fier de présenter notre nouveau-né, tu écoutais chaque conseil donné par les équipes de la maternité d’une oreille très attentive, tu ne nous quittais que pour te reposer. Tu ne te lassais pas de nous regarder avec ton regard bienveillant et plein d’amour. Tu m’as rassuré et soutenu quotidiennement pendant mon baby blues, tu as été mon roc.

papa

A toi le super papa qui fait rire aux éclats notre petite fille, elle adore lorsque tu lui fais faire l’avion, elle adore ce moment si particulier qu’est le bain : faire des jets d’eau et éclabousser la salle de bain n’ont plus de secret pour elle grâce à toi. A toi le papa-vélo. Elle adore aller à la crèche, rien pour le trajet en vélo.

Papa est son mot favori, elle le répète en boucle à longueur de journée.

Moi j’aimerai bien qu’elle dise un peu maman. C’est vrai quoi, c’est moi qui m’en occupe toute la journée. Tu le sens, là la maman un peu jalouse ? Et le vois-tu ce regard qui pétille quand tu rentres le soir ? Dès qu’elle entend la clé dans la porte je n’existe plus (comme tous les câlins rassurants de la journée, les bisous pour soigner les petites difficultés, les jeux et les promenades).

Après tes journées à rallonges au bureau, tu rentres souvent fatigué. J’aime voir ton visage s’éclairer en la voyant. Ses sourires sont revigorants.

Tu es son papa, tu es son roi.

A toi et tes bras rassurants pour son câlin du soir. Se blottir dans tes bras est sacré pour elle. Elle le réclame tous les soirs. C’est son moment précieux avant d’aller dormir. Dis-moi, quoi de mieux que les bras fort de son papa pour être réconfortée après un cauchemar ?

A toi qui me rassures au quotidien sur mon rôle de maman et sur tous les doutes que je peux avoir. A toi qui me fais confiance dans l’éducation que nous donnons à notre fille. Promis, je vais essayer d’arrêter de me plaindre d’être maman au foyer à temps plein. Je vois la chance que j’ai de voir évoluer et grandir notre fille quotidiennement. Je vois la chance que j’ai d’être épaulée par toi.

A toi le papa peu présent dans notre quotidien pour le moment. Tu nous manques.

A toi qui t’excuses de ne pouvoir être plus présent auprès de nous, mais c’est pour une vie meilleure dans quelques temps. Cela je le sais. C’est moi qui gère notre quotidien, ce n’est pas facile tous les jours, tu le sais bien.

Mais bientôt nous aurons notre vie à trois.

Mon cœur fond à l’évocation de tous ces souvenirs et de notre quotidien, au bonheur que nous vivons.

Un grand merci à Anna d'avoir accepté de dédier ses mots si touchants à Papa Breizh, qui m'ont particulièrement émue. Et la prochaine fois vous découvrirez un certain...Papa Toch!

Si vous souhaitez vous aussi rendre hommage au super papa de vos enfants, envoyez-moi sur picoubulle@yahoo.com vos réponses aux questions disponibles ici, ou n'importe quel autre format (dessin, autre texte, photos...), accompagné d'une présentation rapide de vous/votre blog, avec idéalement aussi 3-4 photos pour illustrer l'article.

Je diffuserai les portraits à une fréquence régulière, pour l'instant mensuelle, sur le blog (ce qui peut occasionner un délai dans la publication de votre participation, mais comme vous le savez, les bons papas se font souvent attendre, dans la vie ;o)!).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Les Délices de Framboise 02/08/2017 08:23

C'est vraiment une belle déclaration envers ce papa, c'est très touchant.
On sent tout l'amour qu'il y a derrière ces mots.
Et merci à toi de mettre en lumière les papas qui sont souvent oubliés sur la blogosphère parentale.
bises

Picou 02/08/2017 10:17

Elle m'a beaucoup émue! Mais peut être qu'un jour on découvrira mieux papa Framboise, l'opticien rock ;o)

GToch 28/07/2017 21:30

Je vais vraiment finir par penser qu'il n'y a que le mien qui ne ressemble pas à un prince charmant !!!
Autant pur moi, il m'avait prévenu dès le départ... mais je pensais qu'il mentait comme pour son compte en Suisse ;)
Hâte de lire le prochain :P :P :P

Picou 28/07/2017 21:34

Comment ça hâte de lire le prochain?? ;o) - t'inquiètes on enjolive! Ils ont tous un côté obscur ;o)

Anna Breizh 28/07/2017 12:38

Tu vas me fait rougir Picou !! Merci à toi pour cette rubrique.

Picou 28/07/2017 12:47

J'ai adoré ton texte, encore une fois mille mercis!!

Mumtwokids 28/07/2017 10:49

Une jolie déclaration d'amour ! C'est toujours un plaisir de retrouver cette rubrique.

Picou 28/07/2017 12:47

Peut être qu'un jour on y retrouvera papatwokids?!

Bébé est arrivé ! 28/07/2017 09:20

Très beau témoignage. Bravo à son auteure et à toi, Picou, de l'avoir fait vivre à travers ton blog !

Picou 28/07/2017 12:45

C'est une très jolie déclaration! Nhésites pas à me présenter "papa est arrivé" à l'occasion!

MamanSurLeFil 28/07/2017 08:28

Tu as définitivement eu une très bonne idée en créant ce rendez-vous ! Et cette lettre à Papa Breizh est effectivement très émouvante ! Elle me parle d'autant plus que je m'y reconnais et reconnais mon couple, notre équilibre d'il y a quelques années !

Un beau papa investi... Et une belle maman aimante !

Virginie

Picou 28/07/2017 12:44

C'est joli cet amour dans toutes les petites tranches du quotidien! Ce texte m'a bien touchée. Si ca te tente un jour tu pourras nous présenter papa sur le fil!